En poursuivant la consultation de flysaa.com, vous acceptez les conditions générales de ce site, la politique de confidentialité et l’utilisation des cookies associées à l’utilisation du site Web.

Depuis Johannesbourg, le centre névralgique de SAA, la compagnie nationale relie plus de 35 destinations en Afrique, au Moyen Orient, en Asie, en Europe, en Australie et en Amérique du Nord et du Sud. Depuis notre premier vol en février 1934, nous avons accueilli des passagers du monde entier en Afrique du Sud avec la chaleur et la générosité d'âme qui caractérisent ce pays.

Nous sommes devenus une compagnie internationale dont l'excellence (reconnue par 14 prix Skytrax comme meilleure compagnie aérienne africaine et première compagnie 4 étoiles d'Afrique) s'est construite sur le goût de la perfection et de l'innovation.

Devenir la meilleure compagnie aérienne d'Afrique ne s'est pas fait en un jour. Notre expérience s'appuie sur 80 ans d'excellence et d'innovation. Voici quelques unes des innovations qui ont permis de nous distinguer pendant les huit décennies au cours desquelles nous avons ouvert les portes de l'Afrique au reste du monde :

Les années 30

South African Airways a lancé ses activités le 1er février 1934, lorsque le gouvernement sud-africain a repris l'actif et le passif d'Union Airways. La société a été rebaptisée South African Airways (SAA) et s'est retrouvée sous le contrôle de la South African Railways and Harbour administration.

Le 1er novembre 1934, SAA a introduit le Junkers Ju 52/3m, premier appareil multimoteur utilisé sur les vols intérieurs. Au cours de cette décennie, la compagnie a régulièrement acquis de nouveaux appareils comme les premiers Junkers Ju 86 à 10 places, les DC-3, les Constellation L-749A, le Lockheed Lodestar, les DC-7B Vickers Viscount et le Boeing 707.

Les années 40

La International Air Transport Association (IATA) fut créée à la Havane en avril 1945, et SAA devint l'un des 44 membres fondateurs actifs.

En novembre 1945 SAA a lancé le service Springbok, son premier service inter-continental. Le vol est parti de Palmiefontein avec des escales à Nairobi, Khartoum, Le Calire, Castel Benito et Bournemouth et a duré 34 heures.

SAA a instauré la modernisation à bord et les divertissements en implantant le service d'hôtesses de l'air sur les vols intérieurs et un cinéma sur le vol direct entre Johannesburg et Le Cap.

Les années 50

L'ouverture officielle de l'aéroport international Jan Smuts a eu lieu le 17 avril 1952 à Kempton Park. En 1953 un vol de BOAC Cornet de SAA a décollé de Johannesbourg à destination de Londres, devant ainsi la première compagnie aérienne hors du Royaume-Uni à exploiter un avion à réaction.

En novembre 1957, le premier vol SAA est parti de Perth. Actuellement notre service Wallaby propose une liaison quotidienne entre l'Australie et l'Afrique et s'est étendu avec notre partenaire en partage de code Virgin Australia.

Les années 60

Dans les années 60, South African Airways a étendu l'emblème de queue orange à toute la flotte.

En mars 1967, notre service Wallaby est devenu la première ligne hebdomadaire avec un appareil à réaction entre l'Afrique du Sud et l'Australie.

L'année suivante, le vol inaugural avec un Boeing 707 entre Johannesburg et Rio de Janeiro a eu lieu.

C'est à l'exercice 1968/1969 que SAA a dépassé pour la première fois le million de passagers.

Les années 70

Les années 70 ont été marquées par l'arrivée de nouveaux appareils, notre premier Boing 74B, le ZS-SAN « Lebombo » et l'Airbus « Blesbok ». Au même moment, l'achat de douze Boeing 737, trois Boeing 747SP et quatre Airbus A300 nous a permis d'améliorer la croissance du trafic sur les lignes intérieures et régionales.

Le 23 mars 1976, un Boeing 747SP SAA (performance spéciale) a atteint de record de vol non commercial le plus en reliant Seattle et Le Cap, soit une distance 16 560 km effectuée en 17 heures et 22 minutes.

Le 24 avril 1976, South African Airways a réalisé le premier vol commercial au monde avec un Boeing 747SP. L'appareil a effectué le vol Johannesbourg-Lisbonne-Rome-Athènes.

Le 6 janvier 1977, le Boeing 747SP a effectué son premier vol régulier entre Johannesbourg et Sydney. Le vol offrait un service audio à bord et des films.

Les années 80

En avril 1981, South African Airways a introduit un service de trois classes pour un vol vers l'Australie : la première classe Blue Diamond, la classe affaires Gold et la classe Silver pour les passagers en économique.

Pour des raisons de sanctions économiques, les vols vers New York ont été suspendus en novembre 1986. Les États-Unis ont retiré leurs droits d'atterrissage en Afrique du Sud. L'année suivante, la même mesure a été prise par le gouvernement australien à l'encontre de l'Afrique du Sud.

Les années 90

Pour la première fois en 28 ans, des vols SAA s'effectuaient via le Soudan et l'Égypte. Les sanctions économiques contre l'Afrique du Sud ont été levées et les vols vers New York et l'Australie ont repris.

À bord des vols intérieurs, SAA a introduit l'accueil en plusieurs langues : en anglais, en zoulou, en sotho et en afrikaans. Sur les vols internationaux, les passagers étaient accueillis dans la langue de leur destination.

Le programme de formation des pilotes cadets de SAA a été lancé afin d'offrir à des personnes économiquement faibles l'occasion de devenir pilote.

Le 24 juin 1995, un Boeing 747 de SAA piloté par Laurie Kay a créé un des événements les plus mémorables du sport en survolant Ellis Park lors de la finale de la coupe du monde de rugby. Un journaliste sportif a décrit ce moment comme « totalement inattendu, exécuté avec brio et complètement saisissant », et un passage inscrit dans les annales.

Le 22 mars 1997, SAA a dévoilé une nouvelle image de marque pour la queue des appareils, conçue pour refléter les couleurs du nouveau drapeau national sud-africain : rouge, bleu, or, noir et vert. Même si SAA n'utilise plus le logo du springbok (gazelle) volant, le mot « springbok » désigne toujours la compagnie dans appels radio.

Les années 2000

South African Airways s'est engagée dans un important programme de renouvellement de flotte et a désigné Airbus comme fournisseur. La compagnie aérienne a placé une commande impressionnante de 41 nouveaux appareils pour une valeur de 3,5 milliards USD, représentant la plus grosse acquisition d'avions de ligne à réaction en Afrique.

SAA a lancé un système d'enregistrement en ligne et des bornes d'enregistrement en libre-service, une manière plus simple, plus intelligente et plus rapide pour les passagers de s'enregistrer.

SAA a signé un contrat de 200 millions USD avec Rolls-Royce pour la motorisation de ses neuf A340-600 avec des réacteurs Rolls-Royce Trent 500.

Après plus de 40 ans d'absence, l'Afrique du Sud a été rétablie dans son statut de membre de l'Organisation de l'aviation civile internationale. Nous sommes ensuite devenus membre du réseau mondial Star Alliance en avril 2006 et les voyages aériens mondiaux sont ainsi devenus des plus agréables. Pour satisfaire aux exigences du réseau, nous avons habillé deux appareils aux couleurs de Star Alliance, un 737-800 et un Airbus A340-600.

En 2005, SAA est devenue la première compagnie aérienne non saoudienne autorisée à voler à destination de Médine pour le pélerinage du Hajj.

Le 29 novembre 2007, nous avons eu l'honneur d'être désignés transporteur officiel de l'équipe de rugby d'Afrique du Sud, les Springboks, dans le cadre d'un accord de parrainage entre la compagnie aérienne et South African Rugby.